LMS Mixtape N°4 – DaTraxer

, , , ,

Passionné de musique, DaTraxer est un véritable érudit en la matière, avec forcément une attention toute particulière, portée sur ce qui relève des musiques électroniques.

Cette gourmandise se ressent à la fois dans la virtuosité du sampling inclus dans ses productions, ainsi que dans ses dj sets, au rasoir à chaque fois.

Après avoir sorti deux ep sur vinyl, dont un sur son propre label DeeTeaseWax, le plus gentil des ours de la scène française est retourné hiberner et travailler ses prochaines sorties (qu’on espère avoir rapidement entre les mains !).

Pour nous faire patienter, il nous offre ici une mixtape dont la fraîcheur ira à ravir à votre samedi soir ! (et qui contient, en exclusivité, une de ses production à paraître prochainement)

Pour en savoir plus, et le suivre :

Websitefacebook

Nous avons profité de cette mixtape pour le soumettre à notre jeu des questions / réponses, afin d’en savoir un petit peu plus à son sujet, ainsi que sur son actualité présente, et à venir :

PEUX TU TE PRÉSENTER EN DEUX PHRASES ?

Julien, ours vieux de 30 ans, vivant dans une grotte à Lyon. Je fais de la musique sous le nom de DaTraxer, musique qu’on pourrait qualifier de house ?

QUELLES SONT TES CONDITIONS IDÉALES POUR PRODUIRE UN MORCEAU ?

Difficile à décrire… Je ne fais pas partie des producteurs prolifiques qui peuvent faire de la musique n’importe quand, juste pour le plaisir de faire du son ou simplement pour entretenir le projecteur pointé sur eux. Sans paraître présomptueux, j’ai besoin pour créer d’avoir des choses intéressantes à exprimer, des choses intimement liées à ma vie en dehors de la musique. Ces deux dernières années ont été particulièrement chargées en événements/émotions, du coup, il y avait pas mal de choses à coucher en musique et j’ai donc pu sortir de mon hibernation… Depuis, j’accumule des tonnes de brouillons mais seulement 1% doit être converti en un véritable track.  Enfin, j’ai aussi besoin de laisser mûrir un morceau, c’est-à-dire de l’oublier un certain (long) moment pour revenir dessus et voir s’il est encore pertinent à la réécoute…

SEUL SUR UNE ÎLE DÉSERTE, TU N’AS QU’UN SEUL TITRE SUR TON IPHONE, LEQUEL ?

Je prendrais le droit de fusionner tout l’album « Loveless » de My Bloody Valentine pour en faire un seul fichier… Si aucune négociation n’est possible, je te dirai « You Made Me Realise » du même groupe…

QUEL EST LE DERNIER MORCEAU QUI T’A MIS UNE CLAQUE ?

« If You Can Dance Then Rave On It » sur le dernier EP de Nathan Melja (« Leo Draws EP » sur Mister Saturday Night), un producteur français que j’ai découvert récemment en diggant chez les disquaires…

QUEL ARTISTE ÉCOUTES-TU SANS L’ASSUMER ?

J’assume à peu près tout ce que j’écoute. S’il fallait chercher une casserole, elle se trouverait plutôt du côté de mon premier concert, puisque je suis allé voir Dorothée à l’âge de 6-7 ans… Rassure-toi, je m’en suis remis depuis ! Par contre, si tu veux absolument que je te désigne un « plaisir coupable », va pour Étienne Daho… Il y a pire, hein !

AS-TU DES SORTIES DE PRÉVUES ?

Je finis une série de morceaux dont un qui figure sur la mixtape ! Ils devraient vraisemblablement atterrir sur mon label DeeTeaseWax cette année…