Ils sont 2, ils nous font un peu penser à Saje (duo français dont on se langui !), mais eux viennent de Silverdale au nord de l’Angleterre. Fragile et sincère, le vague à l’âme de Never Seen You Get So Low d’Aquilo est étendu dans un douillet divan, parfaitement équilibré entre l’émotion et la mélancolie. Les influences revendiquées de Fink, Chet Faker ou encore Norah Jones ou M83 sont manifestes du début à la fin de leurs différents titres.

A 2’59 le morceau, je l’ai déjà remis 10 fois au début depuis que j’écris cet article !