Au moment d’attaquer son remix, la jeune parisienne StrayBird a dû se dire « tient, et si j’envoyais le dancefloor en orbite? »
L’original d’Astronoke, titre japonisant très doux au tempo bas, est ici retravaillé à la sauce West Coast Customs, avec grosses jantes, moteur de F1 et amortisseurs à pistons.
Ne tentez-pas de retenir les mouvements de votre bassin, votre effort serait vain. 🙂