J’ai découvert Compuphonic comme pas mal de ses fans, il y a près de 10 ans lors de ses collaborations avec Kolombo. A cette époque très minimale, on sentait deja une approche très mélancolique et désireuse d’harmonie. 3 des ses titres n’ont depuis jamais bougé de ma playlist. Et je suis très heureux aujourd’hui d’y rajouter Metropolis, disponible ici.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.