La mélancolie qui se dégage de ce morceau de Hior Chronik a quelque chose de réconfortant en cette période hivernale. C’est beau, délicieusement mélodique, et permet de passer un moment suspendu dans les airs, au rythme des vocaux cristallins d’Elli.

On est bien loin d’un morceau larmoyant, Hior Chronik évitant les pièges du sentimentalisme facile d’une simple ballade au piano, pour transcender cela à grands renforts de violons et glockenspiel, et il réussit cet exercice plutôt très bien car c’est un vrai délice !

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.