Petite douceur du soir signée Kill Them With Colour. Le Canadien déstructure complètement la version originale d’Oliver Nelson. Exit le funk, mais l’aspect sexy du track demeure néanmoins. Les voix auraient peut-être mérité d’être un poil plus fortes 😉