Beau « lifting » du désormais célèbre Innerbloom de Rüfüs par l’Américain Lane 8. On ne perd rien de l’ambiance de l’original, ni de son coté hypnotique.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.